Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CorbiTrip

CorbiTrip

Mes tribulations autour du monde (bon ça se limite à l’Amérique du nord pour le moment mais qui sait un jour ...)

Publié le par corbitrip
Pérégrination ... difficile

Virage à droite. A gauche. Serré à droite. Ça monte. Ça descend. Tourne et tourne encore. Monte et descend inlassablement.

Sur la droite l'océan pacifique, ses cotes majestueuse, plages sans fin, falaises rocheuse et rocailleuse. Tellement magnifique à observer.

Mais les routes t'en empêche à tourner tel un col des Alpes. Un moment d’inattention ... tu fini dans le ravin. Au mieux un plongeon dans l'océan. C'est la cote de la Californie l'eau commence à redevenir baignable. Y a pire comme fin. T'a encore de la route à faire, des choses à voir des gens à revoir. Tu prend donc ton temps pour profiter à la fois des routes et du paysage.

Pérégrination ... difficilePérégrination ... difficile
Pérégrination ... difficilePérégrination ... difficilePérégrination ... difficile
Pérégrination ... difficilePérégrination ... difficile

Il est temps de faire une pause. Pause qui permettra de découvrir et profiter des paysages qui se dévoilaient que furtivement à tes yeux. La tu te retrouve, après avoir parcouru plus de 30 miles, devant un des ces satanés panneaux t’empêchant de visiter un monument géré par les parcs nationaux US. (et oui je vous rappel qu'a ce moment c'était le shutdown du gouvernement américain fermant tout les parcs nationaux).

Tu t'en calice et t'y va quand même. Et tu ne le regrette pas. Les vues de l'océan sont splendides. Tu croise wapitis et autres coyotes. Un phare t'attend à la fin du chemin.

Pérégrination ... difficilePérégrination ... difficile
Pérégrination ... difficile
Pérégrination ... difficilePérégrination ... difficile

Tout ce passe parfaitement jusqu'à ... ce que tu reprenne la route du retour vers la voiture. Une voiture s'arrête à ta hauteur

- "Vous savez que le parc est fermé ?"

- "Ouiiii je sais ..."

- "Et c'est vous qui êtes garé sur une zone interdite ?". Un petit sourire accompagnant cette innocente question.

- "Ouiiiii ca doit être moi ..."

- "Parce que les rangers sont en bas et je crois bien que ..."

- "Oook !!! Dommage pour moi. Bonne journée"

Tu continue ton chemin en imaginant l'amende que tu va devoir payer. Tu commence a te demander si tu va la payer. Est ce que ça poserait problème pour franchir la frontière.

T'arrive en vue de la voiture ... et cherche à distinguer si un bout de papier dépasse de l'essuie glace. Non !! T'en vois pas. Encore trop loin de la voiture tu te rapproche. Toujours rien en vu.

- "Oufffff !!! Cool !!!"

Tu fais le tour et la ...

Pérégrination ... difficile

Coup de chance c'est juste un avertissement. Soulagé tu reprend la route.

Mais quelle est donc cette fragrance de chaud qui assaille tes narines ?

Un petit virage se profile. Tu appuis sur la pédale de frei ...

- "ouaohhhh !!!"

C'est une impression ou la pédale est descendu beaucoup plus bas que normal avant de commencer à faire freiner la voiture ?

En alerte tu ralentie l'allure. Fait quelques essais de freinage.

- "Nan c'est correct"

Doucement tu continue ton chemin. Tu vois une petite descente qui se profile. Lâche l'accelerateur. Apuis sur la pédaaaaaaaaall...

Elle se retrouve au plancher. Ça freine pas du tout. La pente te fait accélérer. Le virage est juste devant toi. La panique s'installe. Tu te vois déjà dans l'arbre qui te fait face.

- "Putain !!"

Qu'est ce que je fais. Tout se passe très rapidement. C'est bon je vais pas vite. La voiture est morte. Mais moi je vais m'en sortir sans trop de casse.

- "Non !!!"

Ça ne se passera pas comme ça. Le premier choc passé. Le cerveau recommence à travailler. Tu réagis. Relâche la pédale de frein. Elle ne remonte pas.

- "Le frein à main !!?"

Tu le tire plein d'espoir. La voiture ralentie ... pas du tout. La panique refait surface instantanément.

La pédale ne remonte pas toute seul. Tu décide de l'aider. Passer le pied en dessous. La relever ... mais tu n'y arrive pas. Avec un œil sur la route tu lance la main pour le faire manuellement. Tu la trouve pas. Lâchant la route des yeux la tête sous le tableau de bord tu réussi finalement à glisser le pied sous la pédale. D'un geste la relève. Rapuis dessus. Ça freine. Tu te mets sur le bas coté. Prend une grande inspiration ... .... ... ...

- "Ooouuuuuaaaaaooooooh !!!"

Quand tu reprend tes esprits et que tu relève la tête tu te rend compte que le virage était encore loin. Tout ça t'a parut très long sur le moment mais c'est passé en quelques secondes. Ça change pas la frayeur que tu t'es faite.

Je passe sur la perte du bouchons de liquide de refroidissement dans le moteur qui te fait perdre une demi-heure.

Le temps ayant passé. Les freins semblants remarcher correctement. Tu reprends la route, doucement, avec l'idée de t’arrêter au premier garage que tu trouve.

Quand le même problème se représente. Déjà tu gère beaucoup mieux. N'étant pas en descente c'est plus facile. Tu décide surtout que c'est fini de jouer avec ta vie. T'en a qu'une et t'y tiens.

La décision de ne pas repartir prise. Le problème du "Quoi faire ?" se présente. Dans un premier temps tu pense faire du stop jusqu'à la ville la plus proche pour trouver un garage. Tu prend quelques affaires. Commence à y aller quand tu pense au numéro d'urgence international. Le 112

Tu le compose ... et tu tombe sur le 911. Leur explique la situation en pensant qu'ils vont te raccrocher au nez. Mais non super sympa et efficace. Quinze minutes plus tard un sherif local est la et m'appelle une dépanneuse.

Pérégrination ... difficile

L'histoire se finira avec 400$ de frais pour changer la pompe de frein. J'en profiterais pour faire la vidange. Une chambre pour passer la nuit à 150$ qui elle fait vraiment mal au c...

Je reprendrais la route deux jours plus tard avec une voiture toutes neuve ... ou presque.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog