Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CorbiTrip

CorbiTrip

Mes tribulations autour du monde (bon ça se limite à l’Amérique du nord pour le moment mais qui sait un jour ...)

Publié le par corbitrip
Encore on the road again

Sans même m'en rendre compte ça m'avait manqué ... me retrouver sur les routes. Les deux semaines passées dans les rocheuses étaient exceptionnelles mais le plaisir de retrouver la route est autre chose, vraiment plaisante.

Avant de partir on m'a donné quatre nom de ville ou je devais absolument aller. Etant un bon garçon c'est ce que je prévois de faire. Me voila donc sur la route du BC (British Columbia = Colombie Britanique) en direction de ma première étapes : Keremeos.

Ah ! J'oubliais !! Avant de prendre la route j'ai décidé de procéder à un petit changement. Je dois avouer qu'une fois fait je l'ai regretté. Mais quand c'est fait c'est fait ça prendra de longues semaines pour revenir au point ou s'était. Aurai je la patience de tenir jusque là ... seul l'avenir m'apportera la réponse.

Avant ... AprèsAvant ... Après

Avant ... Après

Les routes, les belles routes Canadienne. Elles m'en font voir de toutes les couleurs. Des montagnes couvertes d'arbres aux paysages de far west. Un moment j'ai eu l'impression de me retrouver dans un vieux western. En parcourant ces routes les images de la "petite maison dans la prairie" me sont revenu en tête. Vous savez le générique de début avec la petite qui se casse la gueule. (Oh please !!! Ne me dites pas que vous n'avez jamais regardé un épisode).

Encore on the road again
Encore on the road againEncore on the road againEncore on the road again
Encore on the road againEncore on the road again

Un court arrêt à Keremeos, petite ville capitale du fruit-picking. Je me remet en route en direction de Whistler. Sur la route à la recherche d'une place pour passer le nuit je tombe sur un premier panneau indiquant "Recreation Area". Mais qu'est ce que ça peut donc bien être qu'une "Recreation Area". Je continu la route en vois une autre avec des gens campant. Ca sent bon tout ça. Encore un panneau, j'ai laissé passer plusieurs occasions jusque là. Si je continue peut être que je n'aurais plus la chance d'en trouver d'autre. Me voila donc à tourner, m'enfoncer dans la forêt en direction de la rivière que je suis depuis plusieurs kilomètres. Espérant ne pas tomber encore une fois sur un de ses campings en Self-registration.

Et la ... je tombe sur le paradis du road tripper qui veux rester dans son budget. Un lieu de camping gratuit au bord d'une rivière avec la possibilité de faire un feux.

- "Est ce que c'est possible ?"

La seul restriction : "pas plus de 14 jours".

- "Est ce vraiment une restriction ?"

C'est sur que je ne resterais pas quatorze jours. Deux nuits me semblent un bon compromis. Et c'est donc ce qu'il se passera.

Les missions du soir : trouver du bois pour le feux, l'allumer et apprécier une belle nuit autour.

Encore on the road againEncore on the road again
Encore on the road again
Encore on the road againEncore on the road againEncore on the road again

Et voila la petite histoire de la soirée.

La journée fut belle, ensoleillé et chaude. Que demander de plus que de se retrouver au bord d'un bon feux de joie quand la fraicheur du soir commence à tomber. Les yeux hypnotisés par la beauté primale du feux. Le cœur et l'âme bouleversés par la symphonie crée de son crépitement mêlé aux bruits de la rivière. Une idée me saute à l'esprit. Ne serait il pas parfait d'ajouter à tout ça un petit thé qui rechauffera l'intérieur comme le feux le fait pour l’extérieur.

Un peu d'eau récupéré de la rivière. Une casserole sur le feux. Un sachet de thé à la main. Il ne me reste qu'à trouver un récipient pour recevoir le breuvage magique. Et la, la solution m'apparait. Le bock du folk sale ne serait il pas le contenant idéal pour marquer un peu plus cette belle soirée.

Sachet de thé dans le bock. Bock sur la table pour ne pas me bruler. Je commence à verser l'eau chaude. Mmmmm les senteurs de thé commence à arriver jusqu'à mon nez et ...

- "Crrrriiccccc !!!! crrrrcccc !!!!"

- "Qu'est ce que c'e... Ohhhhh NNNNOOOOoooooooOOONNNN !!!!!"

Le temps de réaliser il était déjà trop tard. Mon bock, LE bock du folk sale n'a pas supporté de recevoir un autre liquide que celui du divin Bacchus. Quelle erreur mais quelle erreur. Il faudra un jour que je commence à réfléchir avant d'agir. Il restera à jamais un objet de souvenir mais sa fonction premier ... elle ... n'est plus.

La journée du lendemain fut pluvieuse. Et la pluie sur le bois ... ça le rend glissant. Et mon postérieure s'en souvient. Lors de ma remonté de la rivière, sautant de rocher en rocher. Empruntant les arbres couchés pour traverser. Mes pieds glissants sur le bois humide, je me retrouve sur mon séant, tout penaud, avec un fessier fort douloureux.

A part cela, à cause de la pluie, ma journée fut reposante. Le soir se déroula grandement comme le précédent. A part une rencontre avec une des araignées les plus dégueulasses que j'ai eu l'occasion de voir.

Encore on the road again

Le lendemain matin je vais à Whistler. La pluie m'y accompagne et restera de la partie. M’empêchant de visiter ou de faire une quelconque activité dans les environs. Le beau temps ne s’annonçant pas pour les prochains jours. Je continu ma route vers Vancouver avec un petit passage par Squamish. La route suit la cote et est magnifique. Je ne passerai qu'une nuit à Vancouver. Juste une étape avant l'ile de Vancouver. Je reviendrais visiter Vancouver sur le retour et avant d'aller, peut être, faire un tour au US.

Encore on the road again
Encore on the road againEncore on the road againEncore on the road again

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog