Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CorbiTrip

CorbiTrip

Mes tribulations autour du monde (bon ça se limite à l’Amérique du nord pour le moment mais qui sait un jour ...)

Publié le par corbitrip
Manitoba, Winnipeg et Saskatchewan

6 !!!

C'est le nombres de jours qui se sont écoulé depuis que je suis partie de Montréal. C'est aussi le nombres de jours que j'ai passé sans prendre de douche.

- "Harg ! Le gros dégelasse !!!"

C'est certainement ce que vous êtes en train de vous dire. Peut être mais pour tout vous dire je ne me sentais pas sale. Le fait d'être dans la nature et pas dans la pollution de la ville y est peut être pour beaucoup. Le soleil me suivant depuis le début de mon séjour. Il n'y pas un jour ou je ne me suis pas baigné. J'y ai même ajouté une fois gèle douche et shampoing. Pas trop c'était dans un lac et c'est pas très écologique.

Mais après 6 jours l'envie de prendre une bonne douche chaude était trop forte. De me reposer aussi déjà presque 2500 km de fait ça fatigue.

Me voila donc décidé à prendre 2 nuits dans l'auberge de jeunesse de Winnipeg. Par la même occasion de visiter la ville.

Pour tous vous dire Winnipeg m'a pas emballé plus que ça. Il y a quelques belles choses à voir. Quelques quartier qui mérite le détour.

Manitoba, Winnipeg et Saskatchewan
Manitoba, Winnipeg et SaskatchewanManitoba, Winnipeg et Saskatchewan
Manitoba, Winnipeg et SaskatchewanManitoba, Winnipeg et SaskatchewanManitoba, Winnipeg et Saskatchewan
Manitoba, Winnipeg et SaskatchewanManitoba, Winnipeg et Saskatchewan

Mais dans l'ensemble rien d'extraordinaire. Peut être l'auberge qui n'était pas terrible à accentué cet effet. De même que la chaleur accablante (35°C) accentuant la sensation oppressante de la ville après plusieurs jours entouré par la nature.

Une chose m'a quand même bien fait triper l’observatoire des constellations.

Manitoba, Winnipeg et Saskatchewan
Manitoba, Winnipeg et SaskatchewanManitoba, Winnipeg et SaskatchewanManitoba, Winnipeg et Saskatchewan

Winnipeg visité, vêtements et corps tout propre, il est temps de reprendre la route. Continuer la traversé du Manitoba vers le Saskatchewan. Et que dire de ces deux provinces si ce n'est qu'elle sont bien plates.

Des champs, des champs et des champs à perte de vue, monotone mais impressionnant. C'est la Brie sur 1500 km de long. Des routes droites comme il ne peux en exister qu'en Amérique. Des camions transportant un peu de tout, surtout des choses prenant de la place sur la route. Des chenilles qui viennent se suicider par centaines sur les routes. Des trains qui n'en finissent pas. C'est ça le Manitoba et le Saskatchewan.

Manitoba, Winnipeg et SaskatchewanManitoba, Winnipeg et Saskatchewan
Manitoba, Winnipeg et SaskatchewanManitoba, Winnipeg et Saskatchewan

Des terres aussi plate permette une chose ... aux couchers de soleil d'être magnifiques.

Manitoba, Winnipeg et Saskatchewan
Manitoba, Winnipeg et SaskatchewanManitoba, Winnipeg et Saskatchewan
Manitoba, Winnipeg et Saskatchewan

On en apprend tout les jours. Et la traversé du Saskatchewan m'en aura appris une. C'est dingue de se dire que cela aura prix 33 ans de ma vie et un roadtrip de 3000 km pour comprendre pourquoi ... sur tout les dessins que l'on fait le soleil et représenté avec des rayons.

Quand on le regarde on ne vois pas trop de rayon qui en sortent. A part se bruler la rétine il ne se passe pas grand chose. Ça représente la chaleur, la vie qui en émane :

- "Oui certainement aussi."

Mais l'observation des couchers de soleil avec l’œil nouveau que j'ai acquis ces 8 derniers mois ma permis de voir les rayons du soleil.

C'est pas très visible sur la photo mais ils sont la.

Manitoba, Winnipeg et Saskatchewan

Certains doivent me traiter d’imbécile ou d'ignorant en lisant ces mots. Mais pour moi ce fut comme une illumination. J'ai compris à quel point je m'étais désintéressé et éloigné de l'essentiel, de la nature, de la vie.

La chance que j'ai de vivre ce que je vis avec l'expérience de mes années passées, c'est pour moi impossible à décrire. Comme elle vous sera à jamais impossible à pleinement comprendre. J’essaie juste maladroitement de la retranscrire et vous la faire partager dans ce blog.

Sur ces paroles se finit la traversé du Saskatchewan et l'arrivé en Alberta.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog