Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CorbiTrip

CorbiTrip

Mes tribulations autour du monde (bon ça se limite à l’Amérique du nord pour le moment mais qui sait un jour ...)

Publié le par corbitrip

Driiiiiiing ! Driiiiiiing ! Driiiiing !

C'est le bruit des baleines. Ou plus précisement le bruit du réveil qui à 6h du matin annonce le départ pour voir les baleines.

Et oui réveil à 6h am pendant les vacance. Pas facile ! Mais on c'est fait convaincre la veille d'aller voir les baleines au petit matin. C'est le meilleur moment nous a t 'on dit.

La brume et le froid nous accueils à la sortie de la tente. Pas l'idéal pour prendre la mer. Surtout que tous ceux qui y sont allé avant nous, nous on dit à quel point il fait froid au large.

Après une petite frayeur, la brume qui a faillit annuler notre expédition. Nous somme équipé et prêt pour partir en quête de baleine.

Matelot navigue sur les eaux

Nous voila donc sur les flots. On ne sait pas ce qu'on cherche on ne sait pas ou regarder mais tout le monde est concentré ... jusqu'au moment ou le bateau s'arrête et :

- "Jet d'eau à 13h". C'est la voix du pilote de notre zodiaque.

Et la ! Tout le monde regarde dans la direction indiqué. jusqu'à ... ce que je vois le fameux jet d'eau. Une sensation et une émotion que je ne saurais expliqué m’envahis alors.

- "Ouaaahhh !!! Je l'ai vu !!! Il était juste là !!!" A la limite de l'hystérie. Pour un jet d'eau. Je continue à scruter l'horizon. Pour en voir un autre. J'entends quelqu'un dire qu'il en a vu un autre. Je l'envie. Je l'ai pas vu celui la. C'est juste un jet d'eau (comme je l'ai déjà dis) mais c'est comme si j'avais vu la plus belle chose au monde. Je suis comme un gamin qui s’émerveille d'un rien. Et je n'attend qu'une chose, en voir d'autres.

Aaaah, c'est pas vraiment le jet d'eau qui met dans cet état la. C'est le fait que s'il y a jet d'eau il y a baleine. On la voit pas mais on c'est qu'elle est la. Et comme la plus grosse peur en montant sur le bateau c'est : de ne pas en voir. On se dit :

- "M'en calisse !! Même si je vois pas plus que ça. Je pourrai dire à tout le monde que j'ai vu une baleine."

Et voila ce que c'est que se fameux jet d'eau.

Matelot navigue sur les eaux

Pas fameux, hein !

Mais par chance ça ne s’arrêtera pas la. Après avoir vu tant de jet d'eau que la première émotion les concertants se disciple une peu. La chose tant attendu se dévoile à nos yeux ébahies. Le silence se fait. La magie du moment l'emporte. C'est pour ca qu'on c'est levé de si bonne heure. C'est pour ça qu'on est venu à Tadoussac. Et c'est ça qu'on a sous les yeux.

J'ai bravé les avertissements de notre accompagnateur. J'ai risqué de perdre mon appareil photo. Ca, uniquement pour vous faire profiter de ces quelques photos. Qui ne rendent pas hommage au moment magique que l'on a vécu.

Matelot navigue sur les eaux
Matelot navigue sur les eaux
Matelot navigue sur les eaux

Des images plein les yeux nous voila déjà sur la route du retour. Les lèvres bleus de certains nous forcèrent à prendre le chemin du retour. Repensant à ce qu'on venait de vivre. On prend la route du Fjord. Le voir comme je l'avais jamais vu, depuis l'intérieur. Je serais bien resté plus longtemps. Tenter d'en voir pl...

- "Béluga !!?"

Hein quoi ! Sortie de ma rêverie. Je contemple les flots devants moi. Et la ce que j'ai pris pour une bouée au premier coup d’œil. Sa couleur étant d'un blanc presque non naturel. S'avère être un Béluga. Et il n'y en a pas qu'un, plusieurs sont visibles dans les vagues. On les croisent. On ne peux pas s’arrêter à cette endroit. On les passent et ils disparaissent dans les flots.

Ce sera notre dernier moment avec les baleines. Le retour au port se déroulant sans encombre ni nouvelle rencontre.

Mais la journée "Matelots" ne se finit pas la. Au programme de l'après midi : prendre le traversier qui relit Les Escoumins à Trois Pistole.

Il y en a trois par jours. Et nous avons ciblé celui de 12h30. On arrive à l’embarcadère.

- "Bonjours. Vous avez réservé ?"

Heuuuuuuu !?? Comment ca réservé. Il faut réserver. Est ce que j'ai une tête à réserver moi. La réponse qui s'en suit et donc on ne peux plus logique.

- "Noonn."

- "Oulala."

- "Vous pensez qu'on pourra qu'en même monter dedans ?"

- "Je peux pas vous dire mais garez vous la. Et s'il reste de la place ..."

Bon autant vous dire qu'il y avait bien 5 ou 6 voitures qui n'avait pas réservées. On était la dernière et ... la seul à ne pas avoir sa place.

Oups ! C'est des choses qui arrivent quand on ne planifie rien de son voyage.

Mais les choses se sont bien arrangées. Un désistement sur le bateau de 16h30 nous permettra de traverser le jour même.

Et lors de la traversée des Bélugas nous attendait pour vous permettre de les voir en photos.

Matelot navigue sur les eaux

Bon on ne voit quasiment rien. Mais je vous assure que les petites taches blanches c'est des Bélugas.

Et voici qui marque la fin de nos aventures à Tadoussac. Qui restera pour moi un des meilleurs moments de notre trip.

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog